Mallorca Beach Guide (beta)

Rechercher plages à Majorque:

Informations touristiques www.illesbalears.es

Cala en Tugores
Santanyí
Plage de sable
Cala en Tugores

La Cala en Tugores, à côté de la Platja d’es Caragol, est à 16 kilomètres de ses Salines et la plage la plus méridionale de Majorque.

Cette plage vierge n’est accessible qu’à pied ce qui fait qu’elle est la moins visitée par les baigneurs locaux et les touristes entre Colònia de Sant Jordi et le Cap de ses Salines. Il n’y a que deux options pour y arriver : depuis le phare de ses Salines, en longeant sa côte sur 3,6 kilomètres ou bien en se promenant pendant une heure, depuis Colònia de Sant Jordi, le long de ses plages (es Port, es Dolç et es Carbó) sur 5,4 kilomètres. Une fois arrivé à Cala en Tugores, on peut visiter s’Estany de ses Gambes, un lac naturel où vivent des oiseaux de mer.

Cette plage est recouverte de pins, de genévriers sabine et de buissons transformés par le vent du sud. Sa côte est couverte d’un manteau de posidonia morte d’un mètre d’épaisseur (plante aux feuilles larges qui est un substrat vital d’une multitude d’organismes marins et d’une grande importance dans l’autodépuration des eaux du littoral).

Ses eaux transparentes demandent aux les navigateurs d’être vigilants puisque la sonde enregistre tout juste un mètre et demi de profondeur à 200 mètres du rivage alors qu’un chenal d’entrée étroit est délimité par un fond rocheux fourré d’algues.

A 3,2 milles nautiques se trouve l’installation portuaire la plus proche, le port Colònia Sant Jordi.

L?information concernant cette plage peut varier. Pour obtenir confirmation des données fournies ou consulter les changements et les nouveautés, veuillez vous adresser à l?office municipale de tourisme indiquée ci-dessous:
Offices de Turisme - Cala d´Or
Information générale sur l?île:
Offices de Turisme - Mallorca

Information sur la municipalité Santanyí

La commune de Santanyí se trouve au sud-ouest de Majorque, son Cap de ses Salines étant le territoire le plus méridional de l'île, à 150 kilomètres d’Afrique (des corsaires et des pirates nord-africains l’attaquaient entre le XVIe et le XVIIe siècle). L’origine de son toponyme est incertain (trois hypothèses, latin, mozarabe ou arabe). Le roi Jaume II l’a nommée ville en 1300.

Son paysage se trouve entre mer et terre où alternent cultures non irriguées avec une végétation naturelle. Cette valeur écologique et ethnographique amenait le gouvernement des Iles Baléares à déclarer Mondragó (782 hectares) Parc naturel. La zone septentrionale présente les derniers reliefs des Serres de Llevant (Penya Bosca, 280 mètres d’altitude) et dans la méridionale s’étendent une zone côtière (3,5 kilomètres dans les terres) et un littoral de 35 kilomètres où débouchent des torrents. S’Estany de ses Gambes (réservoir de 41 hectares) et es Pontàs (rocher émergeant en forme d’un arc) sont particulièrement intéressants.

A partir des années cinquante du XXe siècle, le tourisme a fait irruption dans la municipalité, stimulant le commerce, la construction, les carrières de marès, de gravier et de la pierre de Santanyí (utilisée depuis le temps de l’occupation par les maures et pour les édifices historiques les plus importants de Majorque – Almudaina, Castel de Bellver, Llotja et la Cathédrale) et exportée vers la Catalogne, la France et l’Italie).

Es Rafals des Porcs, Son Danùs, Can Jordi, les églises de Sant Andreu, Roser et Calonge, la Porta Murada, l’Aljub, l’Abeurador, Can Clar, les tours d’en Bossa et d’en Beu et es Fortí témoignent de sa richesse culturelle.
La municipalité dispose d'un total de 19 plages.
Caractéristiques principales
  • Longueur de la plage: 
    200 mètres
  • Type d'accès: 
    Pour véhicules
    Pour bateaux
  • Largeur moyenne: 
    15 mètres
  • Accès handicapés: 
    Oui
    Non
  • Degré d'occupation: 
    Haut
    Moyen
    Bas
  • Zone de mouillage: 
    Oui
    Non
Envoyer une carte postale de la plage
N'oubliez pas que les champs marqués d'
un signe ( # ) et en rouge sont obligatoires.
Maximum caractères