Mallorca Beach Guide (beta)

Rechercher plages à Majorque:

Informations touristiques www.illesbalears.es

Port de sa Pedra de s'Ase
Banyalbufar
Plage de sable
Port de sa Pedra de s'Ase

Port de sa Pedra de s’Ase se trouve, sous le regard de la Talaia des Verger ou la Torre de ses Ànimes, à trois kilomètres de Banyalbufar, entre s’Escull d’en Romaní et Cova des Carbó. Le port et la tour sont unis par un sentier qu’utilisent de nos jours les excursionnistes.

Cet accident géographique est une saillie arrondie avec un rocher en face appelé sa Pedra de s’Ase. Il a reçu ce nom parce que vu de la mer il a deux protubérances symétriques qui paraissent aux oreilles d’un âne.

Pour en continuer avec l’explication des toponymes, l’inclusion du mot « âme » dans la dénomination de la Torre de ses Ànimes rappelle la construction, dans ses abords, de es Rafal de Planícia où selon la légende et quelque information historique se produisaient des apparitions spectrales. Ces endroits enchantés étaient traditionnellement nommés ses Ànimes. Depuis cette tour à signaux qui a été construite en 1545 et qui probablement est la construction la plus ancienne de ce type à Majorque on communiquait avec les autres qui se trouvaient entre Sóller et l'île de sa Dragonera.

L’age des terrains de Banyalbufar se situe à environ 300 millions d’années. Une preuve en sont les restes fossilés de l’ère du Secondaire (Trias) qui se trouvent aux abords de sa Pedra de s’Ase, faune d’arthropodes, d’hyménoptères, et de poissons. On trouvait aussi des empreintes de quelques reptiles plus anciens que les dinosaures, une espèce connue comme Chiroterium.

L?information concernant cette plage peut varier. Pour obtenir confirmation des données fournies ou consulter les changements et les nouveautés, veuillez vous adresser à l?office de tourisme indiquée ci-dessous:
Offices de Turisme - Mallorca

  • Cale de halage
Information sur la municipalité Banyalbufar

La commune de Banyalbufar dont l’étymologie vient de l’arabe et signifierait « près de la mer » se trouve à l’ouest et au nord-ouest de Majorque. Une communauté andalouse fondait cette localité pendant l’occupation musulmane de l'île (X – XIIIe siècle).

Son paysage accidenté (Mola de Planícia, 934 mètres d’altitude) dans la Serra de Tramuntana est structuré par trois vallées creusées par trois torrents (Can Cura, en Roig et Son Bunyola) et entouré par des rochers, des falaises ainsi que par un ensemble de cultures en terrasses et un système hydraulique de captage et de provisions d’eau (qanaf), construites entre 200 et 300 mètres au-dessus du niveau de la mer. Des chênes verts, des pins, des oliviers et du maquis couvrent ce territoire.

Le tourisme et l’industrie du bâtiment sont les moteurs de l’économie de la commune depuis les années soixante du XXe siècle, supplantant les activités agricoles, de pêche et d’exploitation des ressources forestières prédominantes avant. Malgré cela, il faut signaler l’acharnement pour réintroduire la culture du raisin banyalbuferino malvoisie très appréciée pour l’élaboration d’excellents vins blancs secs.

L’église de la Nativitat de Maria, la Baronia de Banyalbufar, les moulins à eau musulmans de Cala Banyalbufar, les possessions de Son Bunyola, Planícia et Son Valentí, les cultures en terrasses, les canaux d’irrigation et les réservoirs d’eau de Ma’jil de Banyalbufar (70 hectares situés à 270 mètres d’altitude avec 160 kilomètres de murs en pierre sèche, 18 kilomètres de canaux et 190 bassins), les tours de sa Torreta et du Verger ou de les Ànimes témoignent de sa richesse culturelle.
La municipalité dispose d'un total de 5 plages.
Caractéristiques principales
  • Longueur de la plage: 
    10 mètres
  • Type d'accès: 
    Pour véhicules
    Pour bateaux
  • Largeur moyenne: 
    40 mètres
  • Accès handicapés: 
    Oui
    Non
  • Degré d'occupation: 
    Haut
    Moyen
    Bas
  • Zone de mouillage: 
    Oui
    Non
Envoyer une carte postale de la plage
N'oubliez pas que les champs marqués d'
un signe ( # ) et en rouge sont obligatoires.
Maximum caractères