Mallorca Beach Guide (beta)

Rechercher plages à Majorque:

Informations touristiques www.illesbalears.es

Platja Monte de Oro
Calvià
Plage de gravillon
Platja Monte de Oro

Platja Monte de Oro est à huit kilomètres de Calvià, entre sa Punta des Gats et Punta des Castellot et est connue, avec Cala Blanca, comme Costa de la Calma, nom du lotissement qui l’entoure.

Ce petit coin du littoral calvianer fait partie d’une entrée de mer. Le peu de sable de son talus est d’habitude couvert de restes de posidonia, et des parois d’une hauteur moyenne flanquent cette plage. Sur ses bords et aux alentours on a construit des immeubles vacanciers.

Les dimensions réduites de Platja Monte de Oro, exposée aux vents de composante ouest sud-ouest, laissent peu d’espace pour le mouillage d’une embarcation. Que le navigateur sache néanmoins que la profondeur oscille entre deux et quatre mètres sur un fond de sable et d’algues. A 0,3 milles nautiques se trouve le Club Nàutic Santa Ponsa.
L'accès par la route est facile en suivant la signalisation routière jusqu’à Santa Ponça. Arrivé dans cette agglomération touristique il faudra chercher la calle Palmeres qui mène directement à cette portion de la côte. On pourra garer sa voiture gratuitement dans les alentours. On peut aussi emprunter le transport public, l'arrêt d’autobus le plus proche se trouvant à 100 mètres.

  • Locations
  • Kiosques / Activités balnéaires
Information sur la municipalité Calvià

La commune de Calvià, deuxième par nombre d’habitants, se trouve au sud-ouest de Majorque. L’origine de son toponyme est incertaine (hypothèse provenance patronymique latine calvianum).

Son paysage consiste en une zone étendue, plaine et aride, Marina del Cap de Cala Figuera, une zone centrale (zone de collines et de vallées plus ou moins ouvertes), un secteur septentrional montagneux (Serra de Tramuntana, Puig des Galatzó, 1027 mètres d’altitude ; conservation de chênaies) et une côte de 54 kilomètres composée de falaises, d’îlots, de calanques et de plages. Cette diversité du littoral lui a valu la déclaration internationale comme Zone de Protection Spéciale pour l’Avifaune, tout en étant une des principales régions européennes du tourisme de masses.

La conquête de la Majorque musulmane commença le 10 septembre 1229 à Santa Ponça avec le débarquement du roi chrétien Jaume I d’Aragon et ses troupes. Aux siècles XVI et XVII la commune subit du banditisme et les attaques sarrasines donnant suite à la construction d’un système de défense de tours de guet. Entre 1860 et 1950 on assistait à un dépeuplement dû au grand flux migratoire vers Palma, Cuba, l’Argentine, l’Uruguay, le Vénézuela et l’Algérie. Dans les années soixante éclatait le boom touristique qui a engendré la transformation démographique, économique et sociale la plus importante de Majorque dans la deuxième moitié du XXe siècle.

Le Talayot de Son Miralles, la ville romaine sa Mesquida, la Capella de la Pedra Sagrada, la torre des Moro, l’Oratoire de Portals Nous, le Castel de Bendinat, l’église paroissiale de Sant Joan Baptista, le Molí des Castellet témoignent, entre autres, de la richesse culturelle de la commune.
La municipalité dispose d'un total de 28 plages.
  • Habitants: 46564
  • Extension: 145.00 km2
  • Densitée: 321.00 h/km2
Caractéristiques principales
  • Longueur de la plage: 
    15 mètres
  • Type d'accès: 
    Pour véhicules
    Pour bateaux
  • Largeur moyenne: 
    4 mètres
  • Accès handicapés: 
    Oui
    Non
  • Degré d'occupation: 
    Haut
    Moyen
    Bas
  • Zone de mouillage: 
    Oui
    Non
Envoyer une carte postale de la plage
N'oubliez pas que les champs marqués d'
un signe ( # ) et en rouge sont obligatoires.
Maximum caractères